Une place dans l’univers des médias

Une place dans l'univers des médias

Il y a trois ans, en annonçant le lancement d’un nouveau média appelé l’Opinion, nous écrivions que nous étions animés par « l’idée qu’en prenant des risques, en investissant, en créant des emplois, en bousculant les schémas classiques, en mariant les technologies et l’innovation à l’expérience et au talent, on (pouvait) s’extraire de la spirale du déclin » qui avait commencé à frapper la presse. Sept cent cinquante-six numéros et des centaines de milliers d’articles, de vidéos et de tweets plus tard, cette force est toujours là. L’Opinion a pris place dans l’univers des médias, il a conquis sa part d’influence et installé un style, un ton, une liberté qui lui sont propres.Il y a trois ans, nous écrivions aussi que l’Opinion revendiquait d’être ouvertement libéral, en précisant que « le libéralisme est un courant de pensée, pas un parti. C’est un état d’esprit, aussi, qui ne se vit pas seulement au travers de l’économie ». Cette force est de plus en plus là, et l’on voit bien, au travers de l’actualité et des trajectoires politiques les plus prometteuses, combien le libéralisme est une idée qui fait son chemin et qui pourrait donner une chance à la France de rattraper le retard que le pays a accumulé vis-à-vis de ses voisins et concurrents.

Depuis trois ans, ceux qui font chaque jour l’Opinion mettent leur amour du journalisme au service de cette aventure. Ensemble, ils ont couvert l’actualité (c’est le métier), bouleversé leurs habitudes professionnelles (c’est la transformation des médias), traversé des périodes de doute (c’est l’entrepreneuriat), affronté la concurrence (c’est le jeu), supporté le sectarisme de certains au sein du pouvoir (c’est leur petit jeu), et gagné chaque jour des lecteurs, des internautes, des fidèles (c’est l’essentiel).

Merci à eux, merci à vous.

Laisser un commentaire