Une Afghane a été décapitée pour avoir fait des courses sans son mari

Une Afghane a été décapitée pour avoir fait des courses sans son mari


Dans le nord de l’Afghanistan, dans une zone contrôlée par les Talibans, une femme a été décapitée par un groupe d’hommes armés après être entrée dans une ville pour faire les magasins, sans son mari.

Une Afghane de 30 ans a été prise à partie par un groupe de talibans à Latti, une ville de la province de Sar-e-Pul, dans le nord du pays. Son erreur S’être baladée toute seule dans cette ville pour faire du shopping. Sa condamnation Elle a été décapitée. Un acte barbare, horrible, inhumain, que le régime taliban considère comme un « incident » dont il rejette toute responsabilité.

L’information a été diffusée par le porte-parole du territoire, Zabihullah Amani, au journal The Nation. Il a affirmé que la victime a été suivie par ce groupe d’hommes parce qu’elle se baladait seule. Selon l’agence espagnole EFE, ils s’en sont pris à elle parce qu’elle aurait refusé de leur donner de la nourriture.

Nous ne savons rien de plus concernant les circonstances exactes de la triste mort de cette femme, mais il est important de préciser que sous le régime taliban, les femmes ne sont pas autorisées à quitter leur domicile sans être accompagnées par un homme. Elles n’ont pas non plus le droit de travailler ou d’avoir une quelconque éducation, sans oublier que la port de la burqa est obligatoire.

Cette affaire fait écho à un cas similaire qui avait eu lieu au mois de décembre. Cinq femmes chargées de l’accueil de voyageuses dans un aéroport avaient été assassinées par des hommes à moto, alors qu’elles se rendaient sur leur lieu de travail à Kandahar (sud du pays). Ils avaient fait feu sur le bus qui transportait les Afghanes.

A lire aussi, Niloofar Rahmani, la « top gun afghane » menacée dans son pays

Pour suivre l’actu, abonnez-vous à la newsletter buzz

Laisser un commentaire