Tout savoir sur le lissage brésilien avec et sans formol

Tout savoir sur le lissage brésilien avec et sans formol
Il existe un lissage brésilien à la kératine contient une concentration de 0,2% de formol selon la limite autorisé en France, il détend très légèrement, d’ailleurs on le garde entre 48H et 72H sans rincer et possède une tenue qui varie entre 1 mois et 3 mois selon l’entretien que la cliente va lui apporter. Je constate qu’il peut être utilisé sur cheveux méchés, colorés, défrisés ou bien même avec du henné… Par contre selon la nature des cheveux, le résultat est différent. Soit il se raidit bien, soit il à une facilité de coiffage grâce à l’action de la chaleur qui les détend. On a donc un cheveu plus facile à brusher. Il est donc actif sous chaleur thermique. Le cheveu est brillant et doux au toucher. Sur le long terme, on retrouve un cheveu un peu comme à l’origine, tout va bien. Par la suite, si on fait une technique couleur ou mèche, il n’y a rien à signaler. Il faut simplement bien nourrir son cheveu avec des soins capillaires à la kératine. Nos lissage brésilien sont sans formol, c’est avant tout un soin intense profond, il nourrit, soigne les cheveux en profondeur

A prendre en compte lors du choix des produits lissants

Les produits contenant de la kératine d’origine animale sont à proscrire. Idem pour ceux contenant du formol et de formaldéhydes surtout si vous avez des problèmes respiratoires. Sont à proscrire également : les silicones de synthèses qui abiment les cheveux même si le lissage réalisé est impeccable.
A noter que ceux qui ont des problèmes capillaires ne doivent pas envisager le lissage, cela risque davantage de fragiliser leur chevelure. Pour ceux ont déjà choisi de le faire, pensez à choisir un shampoing naturel ou bio ne contenant pas de chlorure de sodium. C’est la meilleure astuce pour prolonger l’effet de lissage. Et bien sûr, suivre une alimentation équilibrée, ou prendre des compléments alimentaires pour se ressourcer en kératine qui est la clé de la bonne santé capillaire.

Laisser un commentaire