Nos livres coups de c’ur de l’automne

Nos livres coups de c'ur de l'automne


Envie d’un nouveau livre de chevet ou juste d’une pause détente Voici les derniers livres coups de coeur de la rédac !

« Petits secrets, grands mensonges » de Liane Moriarty




© Editions Albin Michel

Fraîchement arrivée, Jane, maman d’un petit garçon de 5 ans, se lie d’amitié avec Céleste et Madeline dans la cour de l’école maternelle Pirriwee où vont se côtoyer leurs enfants pour cette nouvelle année scolaire. Mais derrière les sourires resplendissants se cachent de bien sombres histoires. Histoires familiales compliquées, adultères, violences conjugales’ ces familles en apparence parfaites sont loin de l’être derrière les portes closes. Des petits secrets qui vont finir par provoquer un drame qui va bouleverser cette petite communauté’Un roman dont l’esprit nous rappelle la série Desperate Housewives. Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que la soirée costumée de l’école vire au drame et fasse un mort Alternant les points de vue des protagonistes, Liane Moriarty nous divulgue les facettes de ces familles jusqu’au dénouement final, dévoilant les plus sombres secrets de chacun. Un roman intrigant sur la famille et l’amour qui même séduit la chaîne HBO. Une mini-série adaptée du roman, avec Nicole Kidman et Reese Witherspoon, devrait ainsi prochainement débarquer sur nos écrans.

Petits secrets, grands mensonges de Liane MoriartyEditions Albin Michel480 pages, 22 euros

« Le Piège » de Mélanie Raabe




© Editions JC Lattès

Linda Conrads, auteur à succès, vit en recluse dans sa maison perdue en bordure de forêt. Onze ans déjà que la romancière est hantée par le meurtre de sa s’ur et le visage du coupable qu’elle a brièvement aperçu alors qu’il prenant la fuite. Un visage qu’elle retrouve un jour par hasard en regardant le reportage d’un journaliste à la télévision. Pour lui tendre un piège et le confondre, elle décide alors d’utiliser sa propre histoire comme trame de son prochain roman et de n’accorder qu’une seule interview à cet assassin. Mais, alors qu’elle rassemble ses souvenirs pour mener à bien son plan, les doute apparaissent. Et si elle se trompait Alternant entre les chapitres du livre Linda Conrads et le récit, Mélanie Raabe nous entraîne dans un thriller haletant où les souvenirs et la réalité se mèlent, nous plongeant dans l’incertitude tout comme l’héroïne, qui ne veut reculer devant rien pour trouver la vérité. Mais sur qui se refermera ce piège

Le Piège de Mélanie RaabeEdition JC Lattès350 pages, 22 euros

« La Princesse blanche » de Philippa Gregory




© Editions L’Archipel

Angleterre, 1485. Alors que son amour Richard III est mort au combat, Elisabeth d’York, dite la princesse blanche, se voit contrainte d’épouser Henri Tudor (Henri VII), le nouveau souverain qui a choisi de se marier avec une ennemie pour se faire accepter du peuple anglais et mettre fin à la guerre des Deux-Roses. Entre ses inclinations et ses devoirs envers le peuple, Elisabeth va devoir choisir son camp, quitte à provoquer sa chute et celle du royaume.L’auteur de Deux s’urs pour un roi (adapté au cinéma avec Natalie Portman et Scarlett Johansson) nous revient pour une nouvelle histoire qui nous plonge dans les intrigues de la cour anglaise où les femmes doivent se montrer fortes et rusées pour survivre au milieu des complots et autres coups politiques. Un roman comme une partie d’échecs où chacun avance ses pions au fil des alliances et des drames.

La Princesse blanche de Philippa GregoryEditions L’Archipel (Archipoche)544 pages, 8,80 euros

« Pulpeuse fiction » de Sophie Noël




© City Editions

Victoire, jeune prof avec quelques rondeurs et grande gaffeuse, a bien du mal à trouver son prince charmant. Et à presque 30 ans, cette situation (et son dernier Jules qui l’a quittée pour devenir prêtre !) commence à la faire douter. Mais la jeune femme est aussi du genre déterminée et, quand elle croise la route d’Arnaud, prof de musique, elle a le coup de foudre et décide de tout faire pour le séduire… sans grand succès ! Devant son absence de réaction, elle fouille son casier et se fait surprendre par Axel, le surveillant, qui lui propose un drôle de deal. C’est le début des ennuis’Pétillante, gentille, maladroite (et un peu poissarde !), Vic ne nous laisse pas souffler une seconde avec sa vie bien agitée. On rit de la voir s’empêtrer dans ses plans foireux, on sourit devant ses tentatives parfois fafelues pour perdre ses petits kilos, on se désespère avec elle de l’absence de réaction du bel Arnaud. Un roman léger et plein d’humour à découvrir.

Pulpeuse fiction de Sophie NoëlCity Editions304 pages, 17,50 euros

« La Fille en rouge » de Kate Hamer




© Editions Denoël

Beth élève seule sa petite Carmel, 8 ans, qui a tendance à s’égarer. Sa plus grande peur : que sa fille finisse par disparaître définitivement. Un cauchemar qui survient un samedi brumeux alors que mère et fille participent à un festival. Au milieu de la foule et des stands, Carmel disparaît laissant sa mère anéantie. Pourtant, Beth ne désespère pas : Carmel reviendra un jour’Un roman à deux voix, les récits de Beth et Carmel se mêlant au fil des pages. Tandis que la première se ronge les sangs et tente de continuer à avancer, multipliant les appels pour retrouver sa fille, la seconde essaie de grandir auprès de son ravisseur qui l’a dépossédée de son identité et de son passé. On ne peut qu’être touché par ces deux héroïnes, pleines de courage et d’obstination, qui tentent de résoudre l’énigme de leur vie, la disparition de sa fille pour l’une et le mystère de sa nouvelle vie pour l’autre.

La Fille en rouge de Kate HamerEditions Denoël430 pages, 21,50 euros

« Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits » de Salman Rushdie




© Editions Actes Sud

XIIe siècle. Dunia, princesse jinnia de la Foudre, vient faire une petite incursion dans notre monde et tombe amoureuse d’un médecin philosophe en disgrâce. Pendant quelques années, ils vivent heureux et elle lui offre une nombreuse descendance avant que son amant retrouve son statut à la cour de Cordoue et la laisse. Neuf siècles plus tard, Dunia revient trouver quatre de ses descendants pour réactiver leurs pouvoirs quand de sombres jinns décident d’asservir la terre. Pendant mille et une nuit (soit deux ans, huit mois et vingt-huit nuits), ils vont combattre cet ennemi qui répand le fanatisme, la corruption et cause des dérèglements climatiques.Un conte moderne peignant une guerre des Mondes entre le bien (la raison, la tolérance) et le mal (le fanatisme) qui fait écho à ce qui se passe dans notre époque actuelle. Mélange entre les cultures orientale et occidentale, entre le monde du rêve et la réalité, ce roman est très riche et on s’attarde aussi bien sur les héros que sur les méchants. Poétique et philosophique.

Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits de Salman RushdieEditions Actes Sud313 pages, 23 euros

« Ma vie entre tes mains » de Suzanne Aubry




© Editions Robert Laffont

Quatorze ans plus tôt, Michel Perreault a fui le Manitoba après un drame impliquant ses deux meilleurs amis. Nouveau nom, nouvelle vie, le voilà aujourd’hui père de famille à Montréal. Mais un jour sa femme le quitte soudainement sans aucune explication, emportant leur fils autiste. Fou d’inquiétude, il décide de retourner dans sa province natale sauvage pour découvrir ce qui a bien pu pousser sa famille à le fuir ainsi.Une histoire de rédemption au travers du parcours de trois amis et de leurs choix après une nuit sanglante. Rythmé par des flashbacks et de nombreuses péripéties, ce roman à plusieurs voix (les trois protagonistes mais aussi leurs proches) amène doucement mais sûrement le lecteur à découvrir ce qui s’est passé après le drame et comment cela a influencé la vie de chacun. Peur, vengeance, amour, pardon sont au c’ur cette intrigue tragique.

Ma vie entre tes mains de Suzanne AubryEditions Robert Laffont468 pages, 21 euros

« Conversion » de Kathy Howe




© Editions Le livre de poche

St Joan, prestigieux lycée pour filles, est le théâtre de biens étranges phénomènes. Plusieurs de ses pensionnaires sont en effet victimes de maux inexpliqués : perte de cheveux, crise de paralysie,… Tandis que la presse a vent de l’histoire et que la panique s’empare des parents d’élèves, Colleen, lycéenne en classe de terminale, repère un fait étrange : son lycée se trouve sur l’emplacement du village de Salem, où des faits similaires ont eu lieu trois siècles plus tôt. Simple coïncidence Inspiré de faits réels (une mystérieuse maladie qui a frappé la ville américaine de Le Roy en 2012 et le fameux procès des sorcières de Salem), ce roman est pour le moins intrigant. Qu’est ce qui peut bien provoquer une maladie hyper contagieuse avec des symptômes très différents Une touche de fantastique, une pincée d’histoire, un soupçon de psychologie, un zeste d’enquête : on se laisse entraîner dans deux récits qui se complètent au fil des pages jusqu’à la conclusion finale.

Conversion de Kathy HoweEditions Le livre de poche605 pages, 8,60 euros

A lire aussi sur aufeminin :> Pourquoi on aime « Toi. Moi. Maintenant ou jamais », la nouvelle saga d’Emily Blaine> Les romans de la rentrée à ne pas manquer

Envie d’évasion Découvrez notre top 30 des films qui font voyager

Laisser un commentaire