Le Stonehenge d’Arabie saoudite est encore une énigme pour les archéologues

Le Stonehenge d'Arabie saoudite est encore une énigme pour les archéologues

Quatre doigts de pierre pointent le ciel. À Sakaka, au nord-ouest de l’Arabie saoudite, cette mystérieuse sculpture se répète, de proche en proche, dans le désert. Baptisée Al-Rajajil, elle se compose d’une cinquantaine de groupes dont la taille peut atteindre 3,5 mètres. C’est à peu près tout ce qu’on en sait. Les archéologues ignorent qui les a construites et dans quel but. Elles dateraient du IVe siècle avant Jésus-Christ. Cependant, leur position ne doit semble-t-il rien au hasard. Vu du ciel, leur alignement est calqué sur le lever et le coucher du soleil. Mais il pourrait aussi baliser une ancienne route commerciale. Déroutant, en tout cas.

Lire la suite sur Ulyces

Laisser un commentaire