La matinale , Croissance [actualisé] Enda Kenny Uberisation

La matinale , Croissance [actualisé] Enda Kenny Uberisation

LE FAIT DU JOUR

#CROISSANCE – Le PIB français a progressé de 0,3% au dernier trimestre 2015, selon l’estimation affinée publiée vendredi matin par l’Insee. C’est légèrement plus que la première évaluation (+0,2%). Sur l’ensemble de l’année dernière, l’Insee confirme une croissance de 1,1%, sans changement par rapport à ses premiers calculs, à comparer à 0,2% en 2014.

JOURNÉE CHARGÉE POUR’

#ENDAKENNY – Au pouvoir depuis 2011, Enda Kenny saura ce soir s’il a eu raison de précipiter la dissolution du Dail, le Parlement irlandais, dans l’espoir de surfer sur la spectaculaire reprise de l’économie de ces derniers mois après des années de crise. Alors que les Irlandais votent aujourd’hui, les derniers sondages ne semblent pas plaider en faveur du Taoiseach (Premier ministre) et de son parti le Fine Gael de centre droit. Encore moins pour la Tanaiste (vice-Première ministre) Joan Burton, la chef de file du parti travailliste avec qui il était associé au pouvoir depuis cinq ans.

À L’AGENDA

#UBERISATION – Nommé médiateur dans le conflit qui oppose les véhicules de Transports ( VTC) et les taxis, Laurent Grandguillaume, remettra ce vendredi, le rapport que le Premier ministre lui a demandé fin janvier. Il passera sa journée à présenter aux différents acteurs de ce conflit – les taxis le matin, les VTC à 14 heures, les plates-formes à 16 h et les loti à 18h’- ses suggestions.

#AREVA – Avec 24 heures de retard, le groupe publie ses (mauvais) résultats 2015 ce matin. L’occasion de préciser les modalités du prêt relais de 1,1 milliard accordé par un pool de banques afin d’assurer la liquidité d’Areva cette année. L’Etat, actionnaire à 87 %, aurait exercé jusqu’au dernier moment des pressions concernant la date de remboursement et les conditions financières de ce prêt, obligeant le groupe à décaler sa communication d’une journée. Un dossier décidément explosif’!

#UE – Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker se rend pour la première fois en visite officielle à Rome. Il abordera avec le Premier ministre italien Matteo Renzi tous les grands sujets européens du moment, de la situation économique à la crise des réfugiés, en passant par les réformes structurelles, la discipline budgétaire et la relance des investissements. ll sera sans doute question des propositions présentées cette semaine par l’Italie pour réformer l’Europe. Ce déplacement sera aussi l’occasion d’aplanir les divergences apparues ces dernières semaines entre les deux hommes.

#CONTROLE – Le défenseur des Droits, Jacques Toubon, tient ce matin à 10h une conférence de presse à l’occasion de la fin de la première partie de l’état d’urgence. Il s’exprimera sur « les projets relatifs à la sûreté et aux libertés ».

#LOPINION – A 8h45, Nicolas Beytout reçoit Michel Lévy-Provençal, le fondateur de TEDx Paris. Ne ratez aucune information exclusive de l’Opinion en nous suivant sur Twitter, Facebook et LinkedIn.

LE CHIFFRE

#550000 – La pétition lancée contre la loi El-Khomri a atteint hier les 550’000 signatures en ligne, dépassant la barre de 500’000 qui permettrait techniquement, de saisir le conseil économique, social et environnemental. Elle est surtout en train de battre un record sur la plateforme change.org qui l’héberge.

TOUT PYONGYANG EN PARLE

#ASIE – Les États-Unis ont présenté jeudi au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution visant à renforcer de manière draconienne les sanctions contre la Corée sur Nord après son nouvel essai nucléaire du 6 janvier. L’ambassadrice des États-Unis à l’Onu, Samantha Power, a déclaré que ce projet de résolution du Conseil de sécurité présentait un ensemble de mesures d’une ampleur jamais vue «depuis plus de vingt ans». Ainsi, toutes les cargaisons destinées à la Corée du Nord ou en provenance de ce pays devront être inspectées. La livraison à Pyongyang de carburant pour avions ou fusées sera interdite.

TOUT WASHINGTON EN PARLE

#AMERIQUE – La croissance américaine révisée un peu plus encore à la baisse Le département du Commerce annoncera à 14h30 sa deuxième estimation pour le dernier trimestre 2015. Les économistes tablent sur une progression du PIB de 0,5 % seulement d’octobre à décembre, la plus faible hausse en pratiquement deux ans, contre une première estimation de 0,7 %. Toujours en cause : la faiblesse des investissements des entreprises, notamment dans le secteur énergétique. La croissance avait atteint 2 % au trimestre précédent.

TOUT CALAIS EN PARLE

#EUROPE – La décision était attendue. Jeudi 25 février, un porte-parole de la préfecture du Pas-de-Calais a annoncé la validation de l’arrêté d’expulsion de la zone sud de la « jungle » de Calais. Mais pour le moment, la mise en uvre ne sera immédiate et sa date n’est d’ailleurs pas connue.Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a rappelé qu’il n’avait jamais été question d’avoir recours à une « évacuation brutale » mais que le gouvernement souhaitait « mettre tout en uvre pour pouvoir accueillir dignement les réfugiés. »

L’OPINION DES AUTRES

#IRAN – A la Une de Libération, «Silence dans l’Iran». C’est jour d’élections en Iran : deux chambres seront renouvelées : le Parlement, et l’Assemblée des experts. Cette dernière est composée de 88 religieux et a le pouvoir de nommer et de démettre le guide suprême de la révolution (l’ayatollah Ali Khamenei). «Marquées par la mise hors jeu, sur décision du régime, de la plupart des candidats réformateurs et par la montée en puissance dans la campagne des «principalistes» – les ultras des ultras -, les élections de ce vendredi montrent que ce processus sera long, complexe et très incertain en dépit des espoirs d’une bonne partie de la classe moyenne et de la jeunesse».

L’ARTICLE A RELIRE

#SOCIALISME – Jean-Marc Daniel publie Valls Macron, le socialisme de l’excellence à la française, aux Éditions François Bourin. Il conseille à la gauche de revenir à ses racines historiques. Si les « Feuillants » ont connu dans l’Histoire un destin tragique – beaucoup furent guillotinés -, l’économiste juge que c’est le moment où jamais de reprendre leur flambeau et de promouvoir l’égalité des chances et la liberté économique. En accès libre sur l »Opinion.

Laisser un commentaire