Isère , des randonnées pour ceux qui ont le vertige

Isère , des randonnées pour ceux qui ont le vertige

C’est un panorama somptueux qui s’étire du Trièves au sommet de l’Obiou. Sur ce petit chemin, un groupe de randonneurs évolue à flanc de montagne. C’est là que les premiers symptômes apparaissent pour Florence. « Ça m’épuise nerveusement parce que je prends sur moi », explique-t-elle.

Dans ce groupe, ils pratiquent tous la montagne régulièrement, été comme hiver. Mais handicapés par le vertige, ils appréhendent la moindre crête ou pente raide. « J’ai les jambes en guimauve et plus du tout envie de bouger », explique un homme. Un constat qui a poussé Béatrix à organiser ces randonnées anti-vertige. « Ce n’est pas dans la tête, c’est d’abord un problème physiologique parce qu’il manque au corps des repères », explique Béatrix Voigt, accompagnatrice en moyenne montagne. 

À travers toute une foule d’exercices pratiques le long de l’ascension, les randonneurs sujets au vertige tentent d’apprivoiser cette peur et reprendre confiance en eux.

A lire aussiSujets associésA lire sur

Laisser un commentaire