Insémination post-mortem , le combat de Mariana Gomez-Turri

Insémination post-mortem , le combat de Mariana Gomez-Turri

Mariana Gomez-Turri reçoit notre équipe de France 2 chez elle, en Espagne, ou la jeune femme de 31 ans habite désormais. Malgré son amour perdu, elle est souriante et pleine de vie. « Je veux être la maman de l’enfant de l’homme de ma vie », confie-t-elle. Or, l’homme de sa vie est mort. En 2013, le couple s’installe à Paris et très vite, le jeune homme souffre d’un cancer. Il congèle son sperme par peur de devenir stérile. Mais deux ans plus tard, sa maladie s’aggrave et il meurt en quelques mois.

Aujourd’hui, les gamètes sont conservés à Paris et la jeune femme se bat pour les récupérer et se faire inséminer. « Ce sera la fusion de notre amour. Il ne s’agit pas de le ramener la vie », témoigne Mariana. Mais la justice française interdit l’insémination post-mortem. Sa seule issue est de le faire en Espagne, où c’est autorisé. Mais là encore, la France refuse de transférer les gamètes. Mariana Gomez-Turri a saisi le Conseil d’État pour récupérer les gamètes de son mari décédé. L’institution doit se prononcer dans les jours qui viennent.

Le JT

Les autres sujets du JT

FRANCETV INFO VOUS RECOMMANDESujets associés

Laisser un commentaire