François Hollande le Génie de la Bastille

François Hollande le Génie de la Bastille

Roulés dans la farine. Jean-Claude Mailly et Philippe Martinez, ces bleus du syndicalisme, viennent de prendre une leçon de négociation de la part de François Hollande. La brève interdiction de manifester jeudi à Paris n’était qu’une ruse pour leur faire accepter un trajet dont ils ne voulaient pas. Une manif Bastille-Bastille, c’était pile l’objectif’! Là où tout le monde se gausse ou se désole d’un cafouillage, il n’y a qu’une preuve supplémentaire de sens tactique. Tout était prévu.

Vous peinez à croire le scénario des communicants élyséens » Pourtant, réfléchissez bien, ce n’est pas la première fois que le Président démontre un tel art. On a raillé le demi-tour de politique économique en plein quinquennat’; en réalité, étouffer le pays sous les prélèvements n’était qu’une habile façon de préparer le terrain aux baisses de charges et d’impôts qui allaient suivre. On a abondamment critiqué les zigzags en matière sociale’; toute l’idée était de faire diversion avec des points pénibilité et des comptes personnels d’activité pour faire passer en douceur un assouplissement du droit du travail. On ressort les hésitations face à une adolescente en situation irrégulière’; l’humiliation télévisuelle avait pour but de faire prendre conscience par elle-même à la jeune Leonarda qu’elle ne pouvait rester en France. Demain, avec un peu de chance, le Brexit donnera l’occasion de montrer que l’indifférence affichée depuis 2012 face à la déliquescence de l’Union européenne était feinte’: il s’agissait d’attendre le moment propice pour une spectaculaire initiative.

Brouillon, illisible, pitoyable même » Allons donc’! Les Français ont bien compris la démarche, au point de l’adopter. S’ils cantonnent la popularité de François Hollande à des niveaux historiquement bas, c’est probablement pour donner plus d’éclat à sa réélection.

Laisser un commentaire