Festival de Cannes , Sean Penn déçoit la Croisette

Festival de Cannes , Sean Penn déçoit la Croisette

Sean Penn a le visage fermé ce 20 mai : cela ne veut pas dire grand-chose puisque c’est une coutume chez lui. Mais pour le coup, il peut aussi grimacer en entendant les critiques de The Last Face qu’il a présenté aujourd’hui. Alors qu’on s’attendait à un film engagé, l’oeuvre sombre dans le mélo en contant une histoire d’amour contrariée entre un médecin humanitaire et une directrice d’ONG sur fond de guerre civile au Liberia.

« C’est lourdingue, c’est mal joué, c’est mal filmé », assène un critique au micro de France 3. « Si j’avais l’impression de ne pas avoir fait le maximum, je pourrais me sentir vulnérable. Maintenant que le film est sorti, c’est lui qui est fragile », estime Sean Penn.

Nicolas Winding Refn, lui, épingle le monde de la mode dans The Neon Demon. « La beauté intoxique notre société. Elle est de plus en plus présente dans nos vies », déclare-t-il. Le meilleur comédien canin présent dans un film de compétition a été récompensé : Marvin, le bulldog anglais du film Paterson de Jim Jarmusch, a reçu la fameuse palme dog. Une récompense à titre posthume pour le toutou, décédé juste après le tournage.

Le JT

Les autres sujets du JT

FRANCETV INFO VOUS RECOMMANDESujets associésA lire sur

Laisser un commentaire