Chine , Un patron force ses employés féminines à l’embrasser chaque matin

Chine , Un patron force ses employés féminines à l'embrasser chaque matin

Le patron d’une entreprise à Beijing en Chine, a récemment été sous les critiques pour forcer les travailleuses à s’aligner et lui donner un baiser chaque matin, affirmant que cela améliore la culture d’entreprise et les relations entre le directeur et les employés.

Les femmes qui travaillent dans une entreprise qui vend des machines de brasserie domestiques, dans le district de Tongzhou à Pékin, doivent s’aligner chaque matin entre 9h et 9h30 pour embrasser leur patron. Et nous ne parlons pas d’un petit bisou innocent sur la joue, bien que ce serait assez bizarre également, mais d’un baiser sur les lèvres. La presse chinoise rapporte que les femmes ont d’abord été réticentes à accepter le rituel quotidien étrange, mais elles ont finalement cédé à la demande du patron afin de conserver leur emploi. Seulement deux des travailleuses de l’entreprise ont refusé d’embrasser leur patron sur la bouche et ont choisi de démissionner à la place. Selon les rapports des médias chinois, plus de la moitié des membres du personnel de l’entreprise sans nom sont des femmes.

Face à la pression croissante de la part des médias et du grand public, le patron a expliqué qu’il a eu l’idée du baiser matinal quotidien alors qu’il visitait une entreprise aux États-Unis, et il a affirmé que la cérémonie quotidienne dégoûtante aide pour « de bonnes relations d’accueil entre collègues », et que cela l’aide lui et son personnel à s’entendre « comme le poisson et l’eau ». Non seulement cela, mais il dit que certaines de ses employés féminines lui manque véritablement quand il est loin, et ils s’échangent des messages sur WeChat.

Inutile de dire que l’explication du patron n’a pas vraiment satisfait les millions d’utilisateurs des médias sociaux indignés par la vidéo virale où il embrasse son personnel féminin.

« Comment ces travailleuses peuvent accepter cela Est-ce que leurs petits amis ou maris savent  » Une personne a commenté sur Weibo, la version chinoise de Twitter. « Je veux demander à ces travailleuses : N’avez-vous pas d’argent Allez-vous mourir de faim si vous avez changé d’emploi  » a ajouté un autre.

Et tandis que tous ont condamné l’homme pour sa règle sordide, certains ont dit que les femmes portent un peu de la responsabilité aussi, juste pour supporter la situation. « Le patron est un pervers, mais les travailleuses sont idiotes », quelqu’un a écrit.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire