Burkini , la polémique enfle

Burkini , la polémique enfle

Assoupie sur une plage de Nice, une femme se trouve soudainement encerclée par quatre policiers municipaux. En cause : le foulard qui couvre ses cheveux et le reste de sa tenue, un caleçon et une tunique. Et pourtant, les agents la contraignent à se dévêtir et la verbalisent. Les images ont été reprises par la presse anglaise, profondément choquée. Le Daily Mail dénonce le zèle des « Burkini Cops » français.

Depuis un mois, une trentaine de villes françaises a décidé de faire la guerre à cette tenue avec des arrêtés anti-burkini. Certaines municipalités sont allées plus loin. Siam affirme en avoir fait les frais sur une plage de Cannes. Elle portait un simple voile et a été verbalisée. « Je me sens humiliée et pointée du doigt alors que je ne fais rien de mal », confie Siam au micro de France 3.

Sur cette affaire, le maire de Cannes a choisi de se retrancher derrière le droit. « Une contestation d’infraction, c’est régulier. Et si les arguments de la personne verbalisée sont fondés alors il faut qu’elle fasse valoir ses arguments », a déclaré David Lisnard, maire les Républicains de Cannes. Par crainte que leur communauté soit stigmatisée, les représentants du culte musulman ont demandé à être reçus cet après-midi par le ministère de l’Intérieur.

A lire aussiSujets associés

Laisser un commentaire